Ville de Rabat

Kasbah des Oudayas
La Kasbah des Oudayas est un ancien camp militaire fortifié et bâti au  XIIe siècle. Depuis 2012, la Kasbah est inscrite sur la liste du  patrimoine mondial de l'Unesco. On y trouve notamment un des premiers  palais bâti par la dynastie des Alaouites.
La Kasbah des Oudayas fut  construite initialement au XIIe siècle par les Almoravides pour lutter  contre les tribus berghouatas. Elle ne devient importante qu'avec les  Almohades, qui en font un camp militaire, un ribat surplombant  l'embouchure du fleuve Bouregreg et le nomment Mehdiya. Sous le règne  des Almohade, la Kasbah servit de base aux armées marocaines partant à  la conquête de l’Andalousie.

Musée Mohammed VI
Le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI)  est le premier musée du Maroc indépendant consacré à l'art moderne national.
Le projet, lancé par le Roi Mohammed VI,  s'inscrit dans sa vocation de  présenter une vitrine de l'art marocain  et de faire de Rabat une ville  artistique et culturelle par excellence.

Royal Golf Dar Es Salam
Tracé par Robert Trent Jones, le Royal Golf de Dar Es Salam n’est qu’à 12 minutes du Soundouss Hotel.
Son  domaine s’étend sur quelque 440 hectares d’arbres, de fleurs,  d’eau et  de parcours appréciés des vrais connaisseurs. Au cœur d’une forêt de  chênes-lièges, le Royal Golf Dar Es  Salam est une merveille du genre :  technicité, qualité des parcours,  beauté d’un paysage sublimé….

La Tour Hassan
La tour Hassan est le minaret d’une mosquée inachevée du XIIe siècle.
La  tour Hassan est construite avec une pierre de couleur rouge dans  le  style caractéristique des palais et édifices religieux du Maroc. À   l’intérieur, pas d'escaliers typiques des minarets mais des rampes   d’accès permettant au muezzin d’arriver au sommet à cheval pour l’appel  à  la prière.
Avec ses quatre façades sculptées dans la pierre,  chacune avec une  ornementation différente, la tour Hassan ressemble  beaucoup au minaret  de la Koutoubia, à Marrakech, ou à la Giralda de  Séville, en Espagne.
Près du minaret, on peut découvrir les vestiges  de la mosquée  inachevée avec ses murs en ruines et près de 200 colonnes  qui devaient  soutenir le toit de l’édifice. Ces colonnes furent  pratiquement toutes  détruites lors du tremblement de terre de 1755.